les raisons de vouloir partir

cette attirance de vouloir quitter ce monde, n'est pas juste du à la bi polarité, ce serait trop simple. Elle est plus réfléchie que cela et ne date pas d'hier

Les cycles vont et viennent. Souvent imprévisibles, parfois avec des éléments déclencheurs. Ces crises avec élément déclencheur, ne sont pas dues, et je le sais, à la seule bi polarité, elles sont du à la alter-douance (je deteste le mot surdouance, et zèbre ne me va pas non plus)

Cette alter-douance fait que je ne vois pas les choses de façon linéaire, mais en vol d'oiseau disons. Et cela me donne plein de points de vues differents sur un même sujet. Et tres oppositaires souvent. Je n'arrive pas à avoir une seule opinion sur un même sujet. Ainsi je vois aussi tres clairement, sans pouvoir l'expliquer par A plus B (non linéaire donc) que tout ce que l'on fait, quoi que ce soit, va droit dans le mur. Je vois la bêtise humaine (et j'en suis une moi même, je le sais) et cela me donne envie de partir. Je connais ma vie d'avant de cette incarnation, que je sais fort bien ne pas avoir voulue, déjà pour commencer, cela ne donne pas envie de la continuer souvent, car j'ai aucune peur de l'arrêter.

Les raisons de vouloir partir sont multiples, je n'en peux plus de ce monde, où tout tourne autour de l'argent. Où tout tourne autour de la compétition, dans toute domaine. Il faut être le plus fort, le plus riche, le plus courageux, la plus belle... c'est n'importe quoi, personne ne vaut plus qu'une autre.

L'ignorance des gens et leur absolue absence de vouloir apprendre d'autres points de vues que le  leur propre (mais bon, cela est aussi souvent du à un regard linéaire hélas)

le massacre des animaux, les génocides, le lobbies phamaceutiques, le système scolaire, les armes, les excuses de nos politiciens, d'ailleurs tout le systeme politique corrompu et avard.

J'ai une tête qui profusionne d' idées, mais je suis une seule personne et je ne peux rien avec mon trop plein d'idées et de solutions, car le monde n'en veut pas, donc que faire avec?

Le stigma!! Les choses que j'ai fait, moi je les assume, je n'ai jamais fait du mal à personne, et je ne voudrai jamais faire du mal à personne, mais chaque personne qui est avec moi, subit le regard plein de jugements à mon égard. Indirectement, je fais du mal aux personnes que j'aime le plus. je dois me battre chaque jour, pour defendre des choses que j'ai fait, subir le regard desapprobatif des gens.. et cela fait mal! (même certains proches de moi, qui m'acceptent telle que je suis, ne le disent pas en publique, car la honte quoi, le regard de leurs parents, clients, famille ou autres proches à elleux)

Les psy qui me jugent, les abolos qui me jugent et tout celleux qui ne prennent pas le temps de comprendre les choses  au lieu de creer une opinion faussée.

en même temps, y a mon propre jugement envers moi même, et celui là est le plus dur à supporter je crois, car je vis dans cette tête et ce corps, qui vieillit et qui ne souhaite pas vivre, si c'est pour vivre avec un corps qui s'en va, sans energie, se dégradant petit à petit, c'est une chose qui pour moi est trop dur à vivre, quoique j'admire les personnes qui le vivent bien. Et puis je culpablise à mort par rapport à mes cycles.

Les choses qui me donnent envie de rester dans cette vie, sont peu, mais tres intenses... les gens que j'aime. Mes fils et mon amoureux, et mes amis proches. Mais même là, je me dis, qu'ils peuvent tres bien vivre sans moi. C'est plus mon envie de passer encore des moments avec eux, que mon illusion qu'ils ont besoin de moi... le monde respire tres bien sans moi et moi je respire tres bien sans le monde.

Jai acheté deja pour mille euros du nembutal fake online (oui,, y a des arnaques même pour celleux qui veulent d'une fin de vie paisible) ce qui ne m'empechera pas de continuer jusqu'à trouver le bon distributeur..; pas que je veuille en finir toute de suite, j'ai peut etre encore jusqu'à mes 65 ans... mais l'idee de pouvoir décider par moi même, me maintient en vie, justement.Car il y a plein d'autres moyens, maiis moins... doux ,disons.

 

Donc de dire que ce sont des phases... c'est encore un jugement mal compris.

Tout en continuant mes recherches de fin de vie, tout en continuant de blaguer, créer une bulle d'amour avec celui que j'aime et avec qui je veux encore vivre des beaux moments, en voyageant et découvrant des histoires de vie, je prévois ma fin. Je pense d'ailleurs que l'on devrait toustes s'y préparer, pour ne pas laisser les autres s'en occuper apres... c'est aussi cela, se sentir en pouvoir de vivre: savoir comment bien la finir.